Tag - Parfums chyprés

mercredi 11 février 2015

Une année qui commence avec une invitation à sentir : tubéreuse et chypre

Après une fin d'année 2014 et un début d'année 2015 silencieux, je reviens vers ce blog, vers vous, avec l'envie de partager quelques impressions sur cette première année complète d'activité des Parfumeurs Amateurs.

Beaucoup de choses ont été lancées : les ateliers de création d'un parfum naturel d'une demi-journée selon le thème olfactif, l'atelier de création de parfums naturels à l'année et, ce que vous voyez moins sur le site, les animations à la demande, pour des collectivités, des groupes d'individus déjà constitués...

Beaucoup de choses restent à pérenniser, en particulier l'atelier de création de parfums naturels à l'année, en donnant une suite, pour les plus passionnés, à cette première année de découverte.

Je tiens à vous faire part de mon étonnement concernant un type d'atelier, l'atelier au thème olfactif chypré, et une matière première naturelle, l'absolue de fleur de tubéreuse.

Le premier, l'atelier de création d'un parfum naturel de type chypré, a été boudé au moment des inscriptions et je vais essayer de comprendre pourquoi.

  • Première hypothèse : l'accord chypré était particulièrement bien représenté parmi les parfums lancés au cours des trois premiers quarts du XXème siècle, mais ce n'est plus le cas depuis une bonne vingtaine d'années. Les générations d'acheteuses de parfums se succèdent, les goûts et tendances évoluent, de nouvelles matières premières deviennent "phare", d'autres matières premières sont mises à mal par la règlementation... Pourtant, certains chyprés intemporels sont toujours vendus en boutique (et parfois à des prix fort accessibles), alors, qui dit "has been" et qui dit "vintage" ?
  • Seconde hypothèse : ce n'est pas par désintérêt olfactif, mais par méconnaissance que les lecteurs ne se positionnent pas sur l'atelier de création d'un parfum naturel de type chypré. Citer des créations qui ont de 40 à 90 ans d'âge ne suffit pas à appréhender la richesse de cet accord. Je me dis aussi que les noms d'ingrédients naturels tels que "absolue de mousse de chêne" et "labdanum" peuvent dérouter et même inspirer une certaine crainte... Quant au patchouli, au fur et à mesure que j'anime des ateliers, je me rends compte qu'il est difficile pour les participants de l'envisager dans un mélange, tant ils redoutent qu'il couvre tout.

Passons à l’absolue de tubéreuse. Un tour de table est souvent nécessaire pour la cerner et elle déclenche des mines surprises, des sourires extatiques, des grimaces, un petit air réprobateur parfois. Je ne l’ai jamais entendue qualifiée de senteur « narcotique », « suave » comme dans les livres mais j’ai entendu « érotique », « sexy », « terreuse », « sale », « orangée », « femme fatale », "envoûtante", "pour femme mûre ou avec un fort caractère" avec souvent un je ne sais quoi de connotation « mauvais genre». Est-ce pour cette raison qu’après avoir humé à plusieurs reprises leur touche de tubéreuse avec un plaisir non dissimulé, mes participantes se tournent vers des composants qui peuvent leur sembler plus raisonnables ou plus malléables ?

Passons à l'absolue de tubéreuse. Un tour de table est souvent nécessaire pour la cerner et elle déclenche des mines surprises, des sourires extatiques, des grimaces, un petit air réprobateur parfois. Je ne l'ai jamais entendue qualifiée de senteur "narcotique" ou "suave" comme dans les livres mais j'ai entendu "érotique", "sexy", "terreuse", "sale", "orangée", "femme fatale", "envoûtante", "pour femme mûre ou avec un fort caractère", avec souvent un je ne sais quoi de connotation "mauvais genre". Est-ce pour cette raison qu'après avoir humé à plusieurs reprises leur touche de tubéreuse avec un plaisir non dissimulé, les participant(e)s se tournent vers des composants qui peuvent leur sembler plus raisonnables ou plus malléables ?

Alors je voudrais réagir en vous proposant de faire connaissance avec la senteur de tubéreuse et les composants caractéristiques de l'accord chypré, pour vous faire votre propre opinion.

Je vous propose de venir sentir avec moi quelques matières premières susceptibles d’entrer dans la composition de parfums de type chypré, ainsi que certains parfums caractéristiques de cette famille olfactive. Je rajouterai notre chère tubéreuse, ainsi que des exemples de créations utilisant cette absolue, pour que vous puissiez apprécier l’étendue des possibles.

Je vous donne rendez-vous au 67 quai Pierre Scize, Lyon 5ème, le samedi 14 mars 2015 de 11h00 à 12h30.

En toute simplicité, autour d’un jus de fruit et de quelques biscuits, nous ferons connaissance et je vous laisserai faire vos découvertes de façon  autonome.

Pas besoin d’avoir déjà participé à un atelier chez les Parfumeurs Amateurs, ni d’être en possession d’un bon cadeau… C’est gratuit, il suffit de me prévenir avant, car l’immeuble où nous nous trouvons  a un code d’entrée que je vous ferai parvenir un peu avant par email.

Voici mon adresse email : marie-gabrielle@parfumeurs-amateurs.com

A très bientôt !

Parfumeurs_Amateurs_exemple_de_creation_atelier_grand_public.jpg

 


vendredi 17 janvier 2014

La base chyprée inspirée par ma promenade dans la campagne enneigée, 6 semaines après

Capture_d_ecran_2014-03-10_a_09.55.41.png

La formule postée le 20 novembre 2013 (post "Promenade dans la campagne enneigée") contient de fortes personnalités qui habitent tous les étages de la pyramide olfactive. Cette base chyprée a deux facettes prononcées : l’une gourmande, l’autre ambrée. 

Fève de tonka, amande amère et cacao réchauffent la mandarine verte, et augmentent la consistance des notes boisées telles que le cyprès, l’encens, le pin de Sibérie ou le cèdre de Virginie.  L’influence de ces senteurs caractéristiques de conifères est perceptible et, durant les premières heures, rend le mélange plus aérien.

Des touches de cade, de genévrier, de lentisque ou de galbanum auraient pu marquer la composition d’une tonalité verte, épicée, goudronnée, mais la facette gourmande de cette base chyprée l’emporte sur le reste.

Le caractère gourmand de la composition est aussi renforcé par le benjoin. Benjoin et labdanum s’entendent pour conférer au mélange une douceur baumée, un peu salée grâce à la contribution de la mousse de chêne.

J’ai retrouvé dans cette base chyprée les senteurs évoquées par ma  promenade sous la neige, ce matin d’automne qui,  surpris  par tant de blancheur, s’était  réfugié dans un silence feutré. Sa douceur chaleureuse évoquait l’approche de Noël. Je m’apprête à suivre cette piste olfactive. Je vais aussi tenter de me rapprocher de l’évocation de l’hiver vécue « du dehors » en rafraîchissant cette base et en l’allégeant.

A suivre…

Capture_d_ecran_2014-03-10_a_09.55.51.png


Atelier de création d'un parfum naturel de type Chypré Atelier de création d'un parfum naturel de type Chypré
69.00 €



mercredi 20 novembre 2013

Promenade dans la campagne enneigée

Capture_d_ecran_2014-03-10_a_09.55.41.png

 

Je gare ma voiture près d'une haie. Ce matin, j'ai prévu de marcher sous la neige dans un petit village des Terres Froides. Je suis surprise, ce n'est pas "le petit chemin" mais ma voiture, le moteur à peine arrêté, qui sent la noisette...

Benjoin, Fève de Tonka, Cacao, Amande amère

Aujourd'hui, il y a panne générale d'électricité, et je suis tentée de dire que cela se sent. Les cheminées exhalent des senteurs de bois brûlé. Seuls le chasse neige et les tracteurs des paysans osent s'aventurer sur la route ce matin, et nous ramènent à des odeurs de civilisation.

Genévrier, Cèdre de Virginie, Cade

La neige enveloppe nos pas d'un son feutré et habille les paysages de coton. Elle recouvre aussi les senteurs, elle les estompe et les rend plus aquatiques. Quittons les routes, rapprochons nous des bois, et nous retrouverons les senteurs typiques de l'automne.

Mousse de chêne, Patchouli, Tea tree

Les arbres protestent, ils ont encore leur beau feuillage d'automne, aux reflets ocre, orange et doré. La neige n'a pas joué franc jeu en les recouvrant ainsi. Ils ploient sous la charge, parfois, ils lâchent, ils n'en peuvent plus, leurs branches se rompent et tombent, gare à ceux qui se trouvent en dessous !

Mandarine verte

Il n'y a pas que les enfants que la neige rend joyeux. Je croise des amis à quatre pattes, qui viennent à ma rencontre, me flairent et me font partager leurs effluves chaleureuses. Il neige, c'est un sujet de conversation qui vient s'ajouter aux "bonjours" habituels des promeneurs.

Niaouli, Labdanum

Je longe les maisons, il subsiste encore, de-ci, de-là, l'odeur des arbustes des haies fraîchement coupées. Senteur caractéristique et rassurante des jardins maîtrisés, à la fois boisée, tonique et verte.

Lentisque pistachier, Galbanum, Encens, Pin de Sibérie, Cyprès

Si j'ajoute quelques gouttes de bergamote, cette promenade dans la campagne enneigée m'amène doucement à l'idée d'une base chyprée. Voici que je lui donne vie. Je la dilue à 20% dans de l'alcool. Je vais la laisser reposer, je ne la sentirai pas avant 6 semaines.

Après, on verra bien comment je l'agrémenterai.

Gouttes (à titre indicatif, relatives à la contenance du gouttier et à la densité de l'HE) et grammes :

Benjoin absolue (styrax tonkinensis) diluée à 50% : 60 gouttes = 1,30g,

Fève de Tonka absolue (dipteryx odorata)  diluée à 50% : 6 gouttes = 0.20g

Cacao absolue (theobroma cacao) diluée à 10% : 2 gouttes = 0.10g

Amande amère HE (prunus armeniaca)  : 2 gouttes = 0.04g

Genévrier rameaux et baies HE (juniperus communis) : 2 gouttes = 0.07g

Cèdre de Virgine HE (juniperus virginiana) : 20 gouttes = 0.62g

Cade rectifié HE (juniperus oxycedrus) diluée à 5% : 2 gouttes = 0.04g

Mousse de chêne absolue (evernia prunastrii) diluée à 50% : 56 gouttes = 1.08g

Patchouli HE (pogostemon cablin) : 8 gouttes = 0.24g

Tea tree HE (melaleuca alternifolia) : 4 gouttes = 0.10g

Mandarine verte zestes HE expression (citrus reticulata) : 12 gouttes = 0.33g

Niaouli HE (melaleuca quinquinervia) : 4 gouttes = 0.11g

Labdanum absolue diluée à 50% (cistus ladanifera) : 40 gouttes = 0.62g

Lentisque pistachier HE (pistacia lentiscus) : 1 goutte = 0.04g

Galbanum HE diluée à 10% (galbanum ferula) : 2 gouttes = 0.04g

Encens HE (boswellia carterii) : 16 gouttes = 0.38g

Pin de Sibérie HE (abies siberica) : 20 gouttes = 0.44g

Cyprès feuilles et rameaux HE (cupressus sempervirens)  10 gouttes = 0.23g

Bergamote zestes HE expression, sans bergaptène (citrus bergamia) : 36 gouttes = 0.99g

 

Capture_d_ecran_2014-03-10_a_09.55.51.png


Atelier de création d'un parfum naturel de type Chypré Atelier de création d'un parfum naturel de type Chypré
69.00 €