Marie-Gabrielle Pastré ateliers parfum naturel

Je m'appelle Marie-Gabrielle Pastré, j'ai 53 ans et je vis dans le Dauphiné, en milieu rural.

Il y a plus de 10 ans maintenant, je posais les premières pierres de ma reconversion professionnelle dans les parfums naturels, qui a abouti, entre autres, à la création des Parfumeurs Amateurs en 2013.

Pourquoi le parfum ?

Devenir parfumeur n'a j'amais habité mes rêves d'enfant ou de jeune fille.

Mais les parfums et les senteurs m'ont toujours fait vibrer. Le monde des ressentis, de l'invisible. Respirer simplement un peu de parfum et embarquer pour un voyage immobile. Dans un autre lieu, à une autre époque, être quelqu'un d'autre. Sentir un parfum, c'est comme ouvrir la porte d'un autre monde, et pousser les limites de son propre monde.

Nous avions pris l'habitude, ma mère et moi, de nous offrir des parfums à chacune de mes visites. Nous nous observions en train d'apprécier le cadeau de l'autre. Nous n'y connaissions rien et cela n'avait aucune importance. Nous nous parlions peu - trop, c'était la dispute assurée. Des caractères différents, des façons d'être différentes, le parfum était notre lien. Quand elle est partie, j'ai vécu le manque, d'Elle, bien sûr, de tous les parfums qu'elle a portés, de tous les parfums tout court. J'avais un manque permanent de parfum. Elle est morte, et quelques semaines après, j'ai quitté mon emploi dans les Ressources Humaines.

C'est comme cela que le parfum s'est introduit dans mon projet professionnel, qui était à a base de faire du e-commerce de produits bio et issus du commerce équitable. Le parfum s'y est immiscé, et a progressivement tout occulté. Après avoir suivi les rares stages d'initiation qui existaient en ce temps-là, après m'être documentée, avoir essayé toute seule, j'en ai conclu que l'on ne s'improvisait pas parfumeur. Je me suis alors inscrite au cursus du parfumeur créateur de Cinquième Sens à Paris, aujourd'hui appelé "designer olfactif".

Le parfum 100% naturel.

Lorsque j'ai débuté ma formation en parfumerie chez Cinquième Sens, je préparais en parallèle un certificat d'aromathérapie, avec pour tutrice Marie-Claire Laparé.

A ce moment-là, je savais que je ne souhaitais utiliser que des extraits de type huiles essentielles, absolues, teintures. Ces matières premières naturelles ne représentent qu'une petite partie de la palette du parfumeur moderne, dotée en sus de nombreuses molécules unitaires, appelées "molécules de synthèse", et ce depuis leur apparition à partir de la fin du XIXème siècle. On ne peut pas aller dans tous les registres olfactifs que l'on veut avec ces trois types d'extrait, ce que déplore le parfumeur moderne. Pour ma part, je trouvais qu'il y avait suffisamment de belles senteurs dans ces extraits 100% naturels pour se faire plaisir olfactivement, assez de combinaisons possibles pour créer des parfums variés, et assez de choses à découvrir dans l'histoire extraordinaire qui mène de la plante, je pourrais dire du "vivant", au parfum. Et surtout, j'avais envie d'être en cohérence avec moi-même. J'étais, et je suis toujours, une femme idéaliste, désireuse de laisser un monde meilleur - ou moins pire - aux générations futures. Une femme amoureuse de la nature, qui tente plein de trucs écolos au quotidien pour consommer moins, consommer mieux, polluer moins, quitte à passer pour un peu déjantée parfois auprès de ses proches... Franchement, il n'y avait que la parfumerie naturelle pour me correspondre vraiment !

Rose centifolia jardin Marie-Gabrielle Pastré

Sauf qu'à ce moment-là, je ne suis pas dans un cursus d'apprentissage de la parfumerie naturelle mais de la parfumerie moderne. Et je comprends, hélas, que beaucoup de choses ont changé dans l'art de composer des parfums en un siècle et demi ! Je cherche donc à compléter ma formation avec un tuteur qui croie vraiment en une parfumerie faite à 100% d'extraits de plantes aromatiques, et qui pratique ce type de parfumerie, sans compromis avec la parfumerie moderne et son industrie. J'avais repéré la parfumeuse Isabelle Gellé, qui ouvrait la Perfumery Art School, une école de formation en ligne vouée à la parfumerie naturelle exclusivement et Isabelle est devenue ma mentor. Grâce à elle, je me suis lancée dans l'aventure des Parfumeurs Amateurs avec la confiance qu'il me manquait auparavant !

Il y aurait beaucoup à dire sur la notion de parfum naturel, sur sa définition -ses définitions-, et les amalgames usuels d'un public insuffisamment cultivé sur ce sujet. Amalgames comme : parfum de Grasse = parfum 100% naturel, parfum de marque de luxe = parfum 100% naturel, parfum de niche = 100% naturel, parfumeur indépedant ou artisanal = parfum 100% naturel... J'en parle avec du recul après 8 ans d'animation d'ateliers découverte !

Pourquoi les Parfumeurs Amateurs ?

Le double sens du mot amateur m'inspire.

Parce que l'idée première est de rassembler des personnes qui aiment le parfum et les senteurs, qui accordent de la valeur au sens olfactif dans leur vie de tous les jours, et de les accompagner dans leur exploration de la parfumerie naturelle. Lorsque je me projetais dans mon activité future, je m'imaginais en train d'animer ces "ateliers de création de parfums naturel à l'année", que je résume parfois sous l'appellation de "clubs". Dans la simplicité et la convivialité.

Mon credo est que la parfumerie peut se pratiquer en tant que loisir à vocation artistique tout comme on apprend la peinture, la sculpture ou la musique, en acquérant ses bases puis en les renforçant, encore et toujours, par une pratique régulière.

J'adhère aux principes de l'Education Populaire *. Il m'importe que le savoir relatif au parfum naturel se diffuse auprès d'un public curieux et désireux de mettre de l'intelligence, de la valeur, des valeurs dans ses choix relatifs au parfum. Plus encore que le partage du savoir, l'Education Populaire vise à donner les clés de l'autonomie, favorisant ainsi l'émancipation et la transformation sociale. C'est dans cette optique que je me suis mise à former de futurs professionnels, je suis impatiente de voir émerger de nouveaux acteurs de la parfumerie naturelle -et pas les mêmes déguisés avec une cape verte- pour construire un monde d'après plus doux et plus équitable.

Vous me connaissez mieux maintenant, voulez-vous me parler de vous ? Cliquez sur la photo...

Photo Marie-Gabrielle prise par Isabelle

* Lien vers l'article de Wikipedia sur l'éducation populaire