Tag - Le Parfum comme Hobby

mardi 10 janvier 2017

Un Noël blanc réchauffé par les senteurs envoûtantes des pins, des cèdres et des genévriers

En ce jour de neige où j'écris tranquillement, les jambes sous un plaid et entourée de deux adorables chats ensommeillés, je profite de l'occasion des voeux pour l'année qui commence pour partager avec vous quelques instants choisis de l'année qui finit.

Nous eumes un Noël blanc. Pas un Noël enneigé, certes, mais une semaine où la couleur blanche fut omniprésente, régissant le givre, les nuées de brouillard opaque et ce froid glacial qui nous aurait volontiers anesthésiés durant cette dernière semaine de décembre.

Jardin blanc de Sainte Blandine hiver 2016

Ci dessus : quelques branches joyeusement givrées dans mon jardin !

Cette couleur blanche, épaisse et cristalline, qui transforme la végétation engourdie en un jeu d'ombres grises et brunes, cette couleur que l'on entend comme un silence, comme la campagne endormie alors qu'il est déjà onze heures du matin et que l'on se demande si tout ceci est bien réel, pellicule pâle si fragile que la toucher serait l'abimer, alors on laisse simplement la nature se réchauffer et nous faire oublier cette parenthèse enchantée.

Je me rappelle nos conversations avec Roseline Giorgis, lors de nos essais de peinture parfumée, nous n'avions finalement associé aucune huile essentielle à notre peinture a tempera de couleur blanche, et avions proposé aux visiteurs de l'exposition "Senteurs Pigmentées", à l'Isle-sur-la-Sorgue l'été dernier, de nous raconter la senteur que la couleur blanche leur évoquait.

telle une dentelle, une toile d'araignée givrée du jardin de Sainte Blandine

Photo ci-dessus : sous l'effet du givre, une toile d'araignée s'est transformée en dentelle

Le calendrier des ateliers à l'année m'amène à sélectionner en ces jours frileux la palette des huiles essentielles et absolues qui constitueront les matières phares de la séance du groupe perfectionnement, consacrée aux conifères. Cèdres, pins, genévriers, des huiles essentielles que l'on imagine plus facilement dans la palette de l'aromathérapeute que dans celle du parfumeur du dimanche. Entourée de touches à sentir, je constate que mon affection pour ces matières ne faiblit pas, qu'elles me plaisent olfactivement et aussi par le réconfort qu'elles m'offrent gentiment.

aiguilles de conifères givrées entremêlées Sainte Blandine

Photo ci-dessus : aiguilles mortes et vives entremêlées un jour de gel dans mon jardin

L'huile essentielle de pin sylvestre me renvoie à une figure masculine, introvertie, sobre et sombre. Richesse de notes et de contrastes, tantôt boisé écorce, carboné, tantôt épicé, relevé d'aromates, ou bien sucré, limite farineux, il essaie de contenir, sous son lourd manteau brun, une fraîcheur qui ne demande qu'à s'exprimer au grand jour. Qu'est-il arrivé à ce personnage, quel triste évènement aurait pu lui ôter à ce point l'envie de se livrer ? Sa térébenthine, par contre, me transporte en altitude, et m'offre une bouffée du bon air des cimes en plus de ses jolies notes fraîches de résine.

Les touches parfumées des huiles essentielles de baies de genièvre et de rameaux (incluant les baies de genévrier) se relaient sous mes narines et diffusent leurs notes chaleureuses et corsées. Paradoxalement, c'est l'huile essentielle issue de la distillation des rameaux incluant les baies qui me ramène au plus près, et au plus souvent, à la fameuse baie qui parfume la choucroute. L'odeur sombre et rugueuse des branches évolue et laisse s'épanouir au fil des heures une infime floralité, douce et sucrée. Les baies de genièvre distillées racontent avec éloquence une tout autre histoire, celle d'animaux de ferme qui m'nvitent dans leur humble refuge. J'y partage leur chaleur, leur fatigue, leur promiscuité. Je trouve leur compagnie apaisante, et je leur promets de trouver quelques beaux accords à créer avec l'huile essentielle de baies de genièvre.

Une nouvelle huile essentielle est arrivée dans la palette : l'huile essentielle de cèdre de l'Himalaya, qui ne s'en laisse pas conter. Tels deux frères en compétition pour la dernière part de dessert, le cèdre de l'Atlas (cedrus atlantica) et le cèdre de l'Himalaya (cedrus deodora) se livrent à une joute olfactive qui laisse mes narines et mon cerveau perplexes. -"Tu vois, nargue le cèdre de l'Himalaya, moi je plais aux filles, avec ma note solaire et puissante qui rappelle la gaulthérie, et aussi ce je ne sais quoi d'abricot confit et d'huile d'olive qui forme sous les narines un baume enchanteur... et oui, tu sais ce que ça veut dire ? J'évoque l'osmanthus, rien que ça !" - "Alors si tu crois que tu m'impressionnes, rétorque le cèdre de l'Atlas, HaHa, laisse-moi te dire que des comparaisons flatteuses, moi aussi, j'en ai eu, et pas des moindres, avec les parfums ambrés, avec les cires qui soignent et redonnent leur éclat aux meubles en bois, avec le cuir des bottes, qui protègent du froid les pieds des hommes, et même avec le magique opoponax. Je suis utile, et ma senteur est sollicitée pour de nombreuses coopérations : l'absolue de vanille, le labdanum, la mandarine, le gingembre, et même le curcuma qui n'attend qu'un signe de moi. Tu comprends à qui tu parles ?" Sidérée par un tel échange, je constate qu'aucun des deux ne revendique la facette "toilettes publiques un soir de fête" si chère à ma mémoire, pourtant...

L'huile essentielle issue de la distillation des aiguilles de sapin baumier vient à point pour balayer ces effluves, et sème un climat de début de printemps, une légère brise dans les branches, convoque la chlorophylle qui refait surface et la sève qui remonte dans les végétaux tandis que fond la neige. Tonique, intense, durable, sa senteur réveille l'envie de courir dans les prés, bras grands ouverts ! Quelques notes de liqueurs de plantes médicinales viennent compléter ce réjouissant tableau où la couleur verte joue de ses nombreuses nuances.

La nuit se pose et les Terres Froides où je réside portent leur nom mieux que jamais. Les notes typiques du crayon de papier fraîchement taillé de l'huile essentielle du cèdre de Virginie sont douces, discrètes et élégantes. Tout en retenue. Plus chaleureux est le cèdre du Texas, dont l'huile essentielle, bien que fort semblable à celle du cèdre de Virginie, exprime des notes plus rondes, plus compactes, qui me rappellent de façon lointaine le vétiver Bourbon et même une boisson cacaotée dont je ne citerai pas le nom. Difficile de les imaginer en frères qui s'apostrophent bruyamment comme les deux cèdres... Ce ne sont d'ailleurs pas des cèdres, mais deux genévriers, le juniperus Virginiana et le juniperus Mexicana, ce dernier incarnant à mes yeux un homme accueillant, sociable et courtois, tandis que le premier préfèrera un certain retrait pour préserver un caractère sans concession.

belles aiguilles blanches jardin Ste Blandine

Photo ci-dessus : fantaisie d'aiguilles cristallisées sur fond brun velours - Jardin de Sainte Blandine

Enfin le bois de cade. L'évocation d'une couleur brun anthracite. La terre et l'ardoise. Un juniperus dont l'huile essentielle toute simple, extraite de ses rameaux distillés, m'entraîne dans les bois secs d'Ardèche du Sud, sous un soleil d'été. Branches friables qui cassent facilement. Puissance poivrée qui pique ma gorge et l'assèche. Clope fumée jusqu'au mégot. Chaleur sublime qui me fait oublier, le temps de quelques bouffées, la froideur saisissante de l'hiver.


mercredi 30 novembre 2016

Interview de Mani-Samouth, amatrice d'ethnobotanique, et exploration des plantes natives d'Asie du Sud-Est par la voie des teintures

Notre dernière interview sur les teintures de l'année 2016 se terminera par une invitation au voyage en Asie du Sud-Est, grâce à Mani-Samouth qui a eu l'amabilité de se prêter au jeu de notre questionnaire.

 

Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m'appelle Mani Samouth et je suis originaire de Louang-Phrabang au Laos. J'ai une formation en Anthropologie et m'intéresse particulièrement à l'ethnobotanique.

 

Qu'est-ce qui vous a amenée à vous intéresser aux teintures de plantes, et à les réaliser vous-même ?

Ayant vécu dans plusieurs pays d'Asie, je suis sensible depuis l'enfance aux senteurs de mon environnement tropical, celles des fleurs, des fruits, de la terre moite après la mousson, des jeunes pousses de riz.

Par ailleurs le banjoin (Styrax tonkinensis) fait partie de mon héritage familial, car mes arrière-grand-père et grand-père paternels faisaient le commerce, entre autres produits forestiers du Laos, de cette résine, et fournissaient des parfumeurs de Grasse jusque dans les années 1960. Le benjoin du Laos se caractérise par un parfum suave, doux et sucré.

Teinture de styrax tonkiensis, benjoin du Laos ou benjoin du Siam, auteur : Mani-Samouth Doré

Teinture de benjoin du Laos, styrax tonkinensis, ci-dessus

Vous souvenez-vous de la première teinture que vous avez réalisée ?

D'un point de vue olfactif, je n'étais pas satisfaite de l'huile essentielle de benjoin achetée dans le commerce. J'ai donc fait un essai de teinture de benjoin. Cette expérience ayant donné de bons résultats, j'ai poursuivi l'élaboration de teintures avec d'autres plantes locales.

 

Où avez-vous trouvé les informations/ la formation pour vous guider ?

Au cours de mes séjours sur le terrain, j'ai récolté plusieurs recettes traditionnelles de teintures. Ces connaissances ont été mises en pratique grâce à différentes formations, notamment celle du GIE Plantes Infuses, dans le village de Sainte-Croix-Vallée Française, dans les Cévennes.

 

Quels types de teintures faites-vous le plus souvent et dans quel but ?

La teinture de benjoin qui entre dans la composition de baumes et d'eaux parfumées.

 

Olfactivement, quelle est votre teinture préférée ?

Le benjoin du Laos et l'Aegle marmelos qui a des notes d'orange amère confite.

Mani-Samouth Doré et sa photo de teinture aegle marmelos

Photo ci-dessus, teinture en cours de macération d'aegle marmelos ou fruit de Bael

Pourriez-vous nous raconter votre recette ?

Dans 1 litre d'alcool de riz à 70 C, laisser macérer à l'abri de la lumière pendant 1 mois 1 kg de larmes de benjoin du Laos préalablement concassées et réduites en poudre. Filtrer.

 

Résines, aliments, plantes plus ou moins sèches, alcool plus ou moins fort, durée de macération, renouvellement, filtrage, conservation, etc. Pas si simple... Quels conseils donneriez-vous à un débutant pour gâcher le moins de matière possible ?

Commencer par de petites quantités et consigner toutes les recettes et leurs modifications. La qualité de l'alcool de macération permet aussi de réduire les risques de perte.

 

Dans quels types de préparations utilisez-vous vos teintures  ? Et dans quelles proportions  ?

Dans les baumes pour leurs qualités thérapeutiques, et dans la composition des eaux parfumées.

Teinture de café des Bolovens, photo de Mani-Samouth Doré

Photo ci-dessus : teinture de café des Bolovens

Un grand merci Mani-Samouth pour vos réponses et pour vos photos !


mardi 20 septembre 2016

Les ateliers olfactifs des Parfumeurs Amateurs fêtent leur troisième anniversaire

Trois ans.

Les Parfumeurs Amateurs ont trois ans en septembre 2016.

Tant de choses se sont passées pendant ces trois années.

Septembre 2013. J'osais à peine dire autour de moi ce que je faisais. J'entrais dans ma nouvelle activité sur la pointe des pieds,  espérant, sans trop y croire, que quelques personnes découvriraient sur internet ma proposition et me feraient confiance le temps d'un atelier olfactif d'un après-midi...

J'ai lu que seulement 2/3 des nouvelles entreprises passaient le cap des 3 ans.

J'allume aujourd'hui une bougie parfumée pour vous faire partager ce moment savoureux.

A petits pas, les Parfumeurs Amateurs ont tracé leur chemin.

Loin du luxe, les ateliers de découverte de la parfumerie naturelle se déroulent dans un petit centre culturel de quartier où se croisent divers acteurs enseignant la danse, la musique, le chant, le bien-être ou le développement personnel.

Loin de la mode, des tendances, des marques, j'ai choisi de privilégier la rencontre entre le public et les matières premières naturelles. Presque la moitié du temps des ateliers grand public est consacrée à l'olfaction. L'exercice créatif qui clôture la séance reste sans prétention un exercice d'application destiné à illustrer les jeux subtils qui se trament entre les matières premières au sein d'un mélange, selon leurs proportions. Loin de nous l'idée de créer, encore moins de reproduire un best seller de la parfumerie du commerce !

En essayant de faire la part des choses. Entre ce qui pourrait s'apparenter au parfum DIY, comme le fait de comprendre ce que l'on met dans son flacon, ou de réaliser des teintures de plantes faites maison. Et un hobby qui s'apparente plus à une discipline à vocation artistique, comparable à la pratique d'un instrument de musique, ou la sculpture, la peinture... il n'y a pas de secret, on ne va pas bien loin sans assimiler la théorie à l'aide de bonnes heures de pratique. Et l'atelier à l'année est là pour permettre à ceux qui le souhaitent d'aller plus loin : je m'investis pleinement dans cette activité unique en France à ce jour.

Avec l'envie d'explorer le parfum dans des supports autres qu'alcooliques, de faire des incursions du côté des parfums d'intérieur comme les bougies parfumées, les carrés fondants ou les pots-pourris, de croiser les disciplines comme avec l'atelier de peinture parfumée co-animé avec Rose des Arts ou d'inviter des professionnels de la mémoire ou de la créativité... Oublions un peu la cosmétique et élargissons notre conception du parfum !

Je me suis employée, je m'emploie et je m'emploierai, à expliquer aux participants des ateliers de découverte olfactive des Parfumeurs Amateurs, ce qui différencie les senteurs de la parfumerie exclusivement naturelle de celles des parfums couramment distribués, ceci dans le respect des deux esthétiques.

En trois ans, j'ai fait de belles rencontres, je prends plaisir à aller travailler et je me réjouis lorsque certains clients reviennent s'essayer à un second atelier. Je me suis aperçue que je pouvais être utile : aux parfumeurs du dimanche qui le resteront et s'amuseront tout en approfondissant, aux étudiants qui s'interrogent sur une éventuelle vocation (ainsi que leurs parents), et même quelques pros, dans la limite de l'aide que je peux apporter.

Pour m'avoir permis d'accomplir ce chemin, je vous remercie du fond du coeur.

Trois ans, ça se fête.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore les Parfumeurs Amateurs, qui sont déjà venus sur le site internet mais qui n'osent pas, voici quelques remises qui vous donneront peut-être envie de franchir le pas :

Pour celles et ceux qui sont déjà venus, et qui aimeraient refaire leur parfum personnalisé ou l'améliorer en séance individuelle, voilà une remise de 20% valable du 21 au 30 septembre 2016 sur cette nouveauté ! Pour vous remercier, chers clients, je propose aussi de vous envoyer, si vous me le demandez entre le 21 et le 30 septembre 2016, mes notes prises à l'issue des olfactions suivantes : absolue de feuilles de violette, HE d'encens Oliban boswellia carterii, HE de cumin graines, HE de muscade noix, HE de sauge sclarée, ambrette graine extrait CO2, HE de néroli, HE de petitgrain bigaradier, huiles essentielles d'ylang extra et d'ylang III, à vos claviers !

Cerisier dans la nuit avril 2016 1 lumineuse


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



mardi 17 mai 2016

Les Parfumeurs Amateurs co-animeront un atelier de peinture parfumée avec l'association Rose des Arts

Il y a un an, je rencontrais Roseline Giorgis, cultivatrice de roses centifolia à la fibre artistique et écologique, fille de parfumeur et productrice d'une absolue de rose centifolia 100% made in France.

Je lui consacrais un article sur mon blog :

https://www.parfumeurs-amateurs.com/post/interview-de-roseline-giorgis-cultivatrice-de-roses-centifolia-baptistine-a-l-isle-sur-la-sorgue-productrice-d-absolue-et-d-hydrolat-aromatique

Nous vons sympathisé, et l'envie est née de réaliser une activité ensemble.

Roseline m'a proposé d'intervenir lors des rendez-vous aux jardins les 3, 4 et 5 Juin 2016, initiés par le Ministère de la Culture.

Le thème de l'année étant les couleurs du jardin, elle m'a proposé de concevoir et de co-animer avec elle une activité de loisirs insolite : un atelier de peinture parfumée.

Pour Roseline, qui nous invite au coeur de ses Jardins de la Rose et du Parfumeur, les couleurs du jardin renvoient tout naturellement à ses senteurs.

Notre atelier se déroulera le samedi 4 juin 2016 de 14h à 17h aux jardins de la Rose et du Parfumeur, au 1268 chemin de Reydet, 84800 L'Isle-sur-la-Sorgue.

Paysage olfactif - peinture parfumée

Ci-dessus, "Paysage olfactif" de Roseline Giorgis, ou "le parfum de Gilles".

Pour créer nos peintures parfumées, nous sommes parties de l'olfactif, en sentant une sélection d'huiles essentielles et absolues incontournables de la parfumerie naturelle et en les associant, de la manière la plus spontanée possible, aux couleurs que leurs senteurs respectives nous évoquaient. Roseline a ensuite composé ses couleurs à l'aide d'ocres et autres pigments naturels. Puis nous sommes passées à la phase parfumage.

Dans l'atmosphère imprégnée des senteurs enchanteresses de nos premiers essais, la plasticienne n'a pas pu résister et s'est mise à peindre. Petit à petit, elle a donné naissance à 28 toiles, 28 "carrés d'expression" qu'elle s'amuse à relier dans des ordres à chaque fois différents pour construire ce qu'elle nomme un "paysage olfactif". Ces toiles de peinture parfumée seront exposées aux Jardins de la Rose et du Parfumeur du 3 au 5 juin prochains, venez nombreux !

Paysage olfactif - peinture parfumée - Cannelle     Paysage olfactif - peinture parfumée - Labdanum     Paysage olfactif - peinture parfumée - Jasmin Sambac

Ci-dessus : Paysage olfactif peint par Roseline Giorgis, carré d'expression de la cannelle, du labdanum et du jasmin Sambac.

Pour participer à notre atelier de peinture parfumée que Roseline qualifie de "senteurs pigmentées", nul besoin de s'être initié à la parfumerie auparavant, ni à la peinture ou au dessin. L'idée est de partager un moment créatif expérimental et de se laisser aller à l'instant présent.

Les participants auront à leur disposition une toile de 40 cm par 40 cm sur laquelle ils pourront laisser s'exprimer leur créativité, et avec laquelle ils pourront repartir.

J'ai ajouté à la fin de cet article quelques liens vous permettant d'accéder au détail des activités proposées par les Jardins de la Rose et du Parfumeur au cours des Rendez-Vous aux Jardins les 3, 4 et 5 juin 2016.

La seconde dénomination de la rose centifolia est la Rose de Mai : cela aide à comprendre à quel point Roseline est occupée aux jardins ces jours-ci, aussi n'hésitez pas à utiliser mes coordonnées pour avoir plus de renseignements.

 

Ce qui me met en joie, c'est que je viens d'avoir la confirmation que Roseline accepte de venir à Lyon co-animer le même atelier dans les locaux des Parfumeurs Amateurs, au centre culturel Artesya, le dimanche 3 juillet 2016 après-midi.

Les Auvergno-Rhônalpins pourront donc expérimenter cette activité de découverte où les sens olfactif et visuel s'unissent, sans se déplacer en région PACA pour autant !

Vous pouvez d'ores et déjà vous renseigner et réserver votre place via notre site internet en suivant ce lien :

https://www.parfumeurs-amateurs.com/product/atelier-experimental-de-peinture-parfumee-parfum-naturel-pigments-naturels

A très bientôt !

 

En cliquant ici vous trouverez une présentation plus détaillée des Rendez-Vous aux Jardins, à l'Isle sur la Sorgue, dans les jardins de Rose des Arts.

 


Atelier expérimental de peinture parfumée Atelier expérimental de peinture parfumée
99.00 €



samedi 30 avril 2016

Quelques nouvelles des ateliers olfactifs 2016-2017 à Lyon

Cerisier dans la nuit avril 2016 1 lumineuse

En cette veille de 1er mai, parlons un peu de la pluie et du beau temps.

Nous avons cherché l'hiver une grande partie de l'hiver, nous qui sommes habitués à un climat dauphinois plutôt rude. Ce temps mitigé nous a accompagnés jusqu'à maintenant, et nous sommes passés en douceur d'un hiver tempéré à un printemps en demi-teinte.

Pourtant, les brins de muguet sont déjà prêts pour les rassemblements du 1er mai.

Une quinzaine de jours avant, j'étais descendue au jardin m'emplir de la douce senteur des fleurs de cerisiers, petits flocons de neige aux notes discrètes, sur leur lit de feuilles vertes surgies d'un bois si sec que cela paraît incoyable.

L'envie m'a pris d'y retourner un soir avant de dormir, et de prendre quelques photos.

Il est temps de présenter la programmation des ateliers olfactifs lyonnais pour 2016-2017.

Cerisier dans la nuit avril 2016 2

 

  • Les dates des ateliers collectifs de création de parfums naturels en 2016-2017 sont déjà dans chaque fiche descriptive.

Les thèmes habituels sont renouvelés : ambré, floral, boisé, soliflore, oriental, Cologne, fougère, chypré.

D'autres séances sont proposées, parfois en commun avec les participants des ateliers à l'année :

 

Cerisier dans la nuit avril 2016 3

 

  • L'atelier à l'année, groupe première année, tient compte de vos remarques et évolue :

Toujours une séance par mois, mais avec alternance de journées et de demi-journées.

Démarrage à 10h du matin pour les journées complètes, les demi-journées se déroulant l'après-midi.

De nouveaux supports pédagogiques pour un contenu maintenant l'essentiel.

Possibilité de démarrer hors planning collectif, à Lyon ou Sainte Blandine, en atelier individuel, jusqu'à janvier 2017. Participation modulable après.

Possibilité de rattraper toute séance manquée en atelier individuel, excepté si présence d'un intervenant extérieur.

Passerelles avec le groupe "perfectionnement" pour certaines séances.

Cerisier dans la nuit avril 2016 4

 

  • L'atelier à l'année, groupe perfectionnement, fête son premier anniversaire en octobre 2016 et poursuit son chemin.

Avec de nouveaux intervenants ponctuels et une ouverture de certaines séances à des participants ayant déjà suivi un atelier avec les Parfumeurs Amateurs.

Et toujours la possibilité d'intégrer des personnes ayant déjà suivi une introduction à la parfumerie naturelle ailleurs.

Cerisier dans la nuit avril 2016 5


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



vendredi 25 mars 2016

Interview de Christophe Bernard, spécialiste du soin par les plantes et passionné de teintures-mères

J'espère que vous parcourrez et apprécierez la formidable mine d'informations que Christophe Bernard met à disposition du public sur son site internet. Qui plus est, nous oublions un peu les parfums pour faire un voyage au pays des plantes qui guérissent !

Un grand merci à Christophe pour ce partage.

 

Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?

Je m'appelle Christophe Bernard et je suis herbaliste, un terme qui nous provient de l'anglais et qui signifie "thérapeute qui conseille les plantes", à contraster avec l'herboriste qui les vend. J'ai passé 15 ans de ma vie aux Etats-Unis où j'ai étudié les plantes. Je suis de retour en France depuis 2010 et je m'investis aujourd'hui dans de multiples activités. Je suis toujours thérapeute, mais j'acris aussi pour des magazines sur les plantes (Plantes et Santé, Plantes et Bien-Etre), j'enseigne à l'Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales et j'ai lancé un programme de formation en-ligne. Je cueille les plantes dans la nature et je les cultive dans mon jardin. Et bien plus encore, je me présente en détail sur mon site AltheaProvence où je partage mon expérience.

Christophe Bernard Althéa Provence

Qu'est-ce qui vous a amené(e) à vous intéresser aux teintures de plantes, et à les réaliser vous-mêmes ?

J'ai commencé comme thérapeute, mais je me suis très rapidement intéressé à toutes les étapes de récolte et transformation de la plante. J'ai donc exploré de nombreuses recettes, de la teinture au sirop, à la gélule, en passant par le macérat huileux, l'onguent et autre. La teinture est le procédé de transformation que j'ai le plus exploré pour la raison suivante. On se ballade un jour et on tombe sur un magnifique champ de millepertuis, ou d'arnica si vous habitez dans les montagnes, ou n'importe quelle autre médicinale. La plante est belle, pleine de vie. On en remplit un panier, et là, on se dit la chose suivante : "comment vais-je immortaliser cette force de la nature dans toute sa fraîcheur ?". Certes on peut faire sécher la plante, mais au plus elle reste sur une étagère, au plus elle perd ses constituants. La teinture nous permet d'immortaliser la plante et de garder sa vitalité pendant des années. C'est ça qui m'a séduit.

Vous souvenez-vous de la première teinture que vous avez réalisée ?

Cétait une teinture de millepertuis. Moment magique : de belles fleurs jaunes à peine cueillies, fraiches et juteuses à souhait. Un alcool de grain pur à 96°. La rencontre des deux est étonnante. Je place la plante dans un grand bocal, je verse l'alcool, et dans les minutes qui suivent, le jaune vif se transforme en rouge sang. Chimie, alchimie, transformation des couleurs, transfert des constituants. La plante donne, l'alcool reçoit et nous transfère l'énergie de la plante.

Teinture millepertuis photo Althea Provence

Photo : teinture de millepertuis (hypericum perforatum)

Ou avez-vous trouvé les informations / la formation pour vous guider ?

J'ai énormément défriché par moi-même, par mes expérimentations, par mes succès et mes erreurs. J'ai eu la chance de me reposer sur les épaules de géants, en particulier Michael Moore de la Southwest School of Botanical Medicine, qui a développé une base de savoir sur les teintures assez extraordinaire. Tout est partagé sur mon site, je suis contre la rétention d'information. De nombreux collègues m'ont dit "tu donnes trop, tu ne gardes rien pour toi, tu vas te faire dévaliser ton savoir". Je dis prenez, réappropriez-vous ce savoir, il n'est pas à moi. Réapprenez à fabriquer vos propres produits, reprenez votre santé en main.

Quelle source (livre, site internet, blog, stages...) recommanderiez-vous pour enrichir sa culture "teintures" ?

J'hésite à le dire car les lecteurs vont croire que je suis en train de faire ma propre promotion. Mais ceux qui me connaissent savent que je n'ai pas la grosse tête. Je dois dire que c'est probablement mon livre "recettes secrètes de mon herbaliste" et mon site AltheaProvence qui de loin donne le plus d'information du coté français.

Quels types de teintures faites-vous le plus souvent et dans quel but ?

Toutes les teintures que je fabrique ont un but thérapeutique pour moi ou mes proches. J'ai réalisé des centaines de teintures de plantes différentes, fraiches ou sèches. Celle que je fais le plus souvent est celle d'échinacée car je cultive la plante et je peux préparer une teinture de racines fraiches pour passer un hiver sans trop de problèmes. La plante est une excellente stimulante du système immunitaire.

Echinacée pourpre la fleur   Echinacée pourpre racines   Echinacée pourpre teinture de racines

Photos : échinacée pourpre (echinacea purpurea), la fleur, la racine, et la teinture de racines.            

Olfactivement, quelle est votre teinture préférée ?

Il y en a plusieurs et j'aurais bien du mal à trancher. La teinture de mélisse fraiche, de matricaire fraiche, de basilic sacré frais, et de monarde rouge pour n'en citer que quatre.

Pourriez-vous nous raconter votre recette...

Pour la plante fraiche, je suis une méthode assez traditionnelle qui consiste à rajouter 200 ml d'alcool variant entre 75° et 90° pour la plante fraiche (selon le degré d'humidité) pour chaque 100 g de plante coupée finement. La macération dure une dizaine de jours, une durée suffisante pour que l'alcool ait fait son travail de déshydratation sur les cellules de la plante qui sont gorgées de jus.

Verveine coupée pour teinture Althéa

Photo : verveine (verbena officinalis) coupée finement avant teinture

Pourriez-vous SVP détailler la notion de degré d'humidité et de % d'alcool en fonction (ou un lien direct vers une page de votre site ?)

Au plus une plante est fraichement coupée, au plus elle contient de l'humidité dans ses cellules. L'alcool ayant un effet déshydratant très fort, cette eau va être irrésistiblement attirée par l'alcool, les cellules de la plante vont s'ouvrir et le précieux liquide va se retrouver dans l'alcool. Par contre, la quantité d'eau va diluer l'alcool et donc faire baisser son pouvoir d'extraction. Au plus la plante est fraiche, au plus le degré d'alcool doit être élevé. En suivant les proportions indiquées sur mon site, c'est à dire 200 mL d'alcool pour 100 g de plante, il nous faut un alcool au moins à 80° pour la plante fraiche, parfois 90° pour une plante très juteuse.

Résines, aliments, plantes plus ou moins sèches, alcool plus ou moins fort, durée de macération, renouvellement, filtrage, conservation, etc. Pas si simple... Quels conseils donneriez-vous à un débutant pour gâcher le moins de matière possible ?

Une grande partie de mon site est consacrée à répondre à ce genre de questions. Je vous invite donc à aller l'explorer. J'explique les techniques de macération de la plante sèche ou fraiche, j'ai des tables spécifiant le degré d'alcool en fonction du taux de résine de la plante, j'explique la technique de percolation de la plante sèche, j'explique la fabrication d'un extrait fluide, 5 fois plus concentré qu'une teinture. Bref, il y a de quoi passer quelques week ends ! Plus d'informations ici :

http://www.altheaprovence.com/produits produits -a-base-plantes/                                                   

Mini presse végétaux teintures Althéa Provence          Filtre Althéa Provence interview Christophe Bernard

Photos : la presse et le filtre

Dans quels types de préparation utilisez-vous vos teintures ? Et dans quelles proportions ?

Je les utilise pure dans un peu d'eau, en interne ou appliquées en externe pour certains problèmes articulaires ou musculaires.

Une petite recette ?

Un excellent mélange pour les problèmes de retour veineux. Mélangez dans un flacon compte goutte :

  • 20% de teinture de marron d'inde
  • 20% de teinture d'hamamélis
  • 30% de teinture de fragon
  • 30% de teinture de vigne rouge

Prenez 30 gouttes dans un peu d'eau 2 à 3 fois par jour lorsque vous avez des problèmes de jambes lourdes, pendant les jours chauds par exemple.

Fragon teinture Althéa Christophe Bernard

Photo de fragon

Comment vous suivre sur internet ?

Abonnez-vous à la lettre d’information qui se trouve dans la barre de droite du site ici :

http://www.altheaprovence.com

Les photographies de cet article ne sont pas libres de droits, elles proviennent du site http://www.altheaprovence.com avec l’aimable autorisation de Christophe que nous remercions.


mardi 2 février 2016

Interview de Maxine Hyndman, blogueuse passionnée de parfums et de teintures

Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?

­­­Je m'appelle Maxine Hyndman et l'une des nombreuses choses que j'ai décidé d'apprendre est la fabrication des parfums - pas ceux qui sentent des odeurs d'aromathérapie, mais de vrais parfums, ainsi, je me suis inscrite au cours en ligne de deux ans dispensé par la Perfumery Art School.

Portrait de Maxine HyndmanMaxine

Qu'est-ce qui vous a amenée à vous intéresser aux teintures de plantes, et à les réaliser vous-mêmes ?

Hmmm, je dois y réfléchir un petit peu... Eh bien je dirais qu'au démarrage, ma seule préoccupation était de commencer à sentir des tas de choses et comme je n'avais pas les moyens d'acheter tout ce que je m'étais fixé, je devais faire preuve de patience en les acquérant petit à petit, et pendant que j'attendais que mes commandes arrivent ou que mes finances me permettent d'avancer, j'ai décidé d'utiliser tout ce qu'il y avait autour de moi. Comme j'ai la chance de vivre dans les Alpes, j'ai trouvé beaucoup de matières premières avec lesquelles ont commencé mes premières expérimentations !

Vous souvenez-vous de la première teinture que vous avez réalisée ?

Assurément, c'était un morceau de résine que mon mari avait gardé dans la voiture et qu'il envisageait utiliser comme un chewing gum de temps à autre. Un jour, alors que nous étions sur la route, je l'ai vu et j'ai eu la folle idée de démarrer une teinture et puisqu'aucun de nous ne connaissait la provenance de cette résine, sa teinture est maintenant nommée "Résine Inconnue".

Où avez-vous trouvé les informations / la formation pour vous guider ?

A l'origine, j'étais juste guidée par ma curiosité et le désir de commencer à sentir et à apprendre, mais l'Ecole m'a procuré les supports et le courage de continuer.

Quelle source (livre, site internet, blog, stages...) recommanderiez-vous pour enrichir sa culture "teintures" ?

Le portail Basenotes, consacré au parfum, fut et demeure immensément utile et j'y ai trouvé, au sein du forum sur la confection des parfums, quelqu'un qui s'est focalisé sur les teintures et qui dispose d'un riche savoir et d'une large expérience. J'ai aussi trouvé quelques recettes que j'apprécie vraiment sur le site d'Hermitage, j'ignore si elle y est encore mais il avait posté une merveilleuse recette de teinture de vanille qui est juste E X T R A O R D I N A I R E ! Je l'ai légèrement rectifiée pour suivre mes propres goûts. Et un autre blog qui procure beaucoup d'informations est http://tambella.com/blog/

Quels types de teintures faites-vous le plus souvent et dans quel but ?

Je ne fais pas mes parfums depuis suffisamment longtemps pour en avoir refait un à nouveau, de ce fait j'ai beaucoup de teintures différentes car j'aime essayer beaucoup de matières différentes.

Olfactivement, quelle est votre teinture préférée ?

Je suis totalement amoureuse de mes teintures d'ambre gris et de résine de mélèze, mais la meilleure de toutes est ma teinture de thé Lapsang Souchong.

Maxine et sa teinture de thé Lapsang Souchong

Photo : la teinture de thé Lapsang Souchong de Maxine

Pourriez-vous nous raconter votre recette...

En voici une très simple : 50 grammes de thé Lapsang Souchong dans 100 grammes d'alcool 96° pur grain. J'ai fait le mélange le 26 août et filtré le 18 décembre 2013 et l'odeur est simplement magnifique !

Résines, aliments, plantes plus ou moins sèches, alcool plus ou moins fort, durée de macération, renouvellement, filtrage, conservation, etc. Pas si simple... Quels conseils donneriez-vous à un débutant pour gâcher le moins de matière possible ?

Avant tout, reconnaissons que gâcher certaines matières premières précieuses fait partie du processus d'apprentissage, que ceci ne peut pas être évité si nous prévoyons d'apprendre. Oui cette activité est onéreuse, je dois être honnête. Mais on peut éviter certaines erreurs par des recherches appropriées, en suivant une formation basique bien ciblée, peu importe par quel moyen, grâce à un process (que j'ai acquis grâce à l'Ecole) que l'on s'appropriera, et qui inclura des éléments sur les proportions afin d'éviter trop de tâtonnements inutiles, ainsi que l'acquisition du matériel adéquat tel qu'une balance à 0.01 gramme voire 0.001 gramme de précision. Puis prendre le pli de toujours tout peser dès le départ.

 

La teinture d'ambre gris de MaxineLes petits cailloux d'ambre gris de Maxine

 

 

 

 

 

 

Photos : la teinture d'ambre gris de Maxine, avant et après.

 

Dans quels types de préparation utilisez-vous vos teintures ? Et dans quelles proportions ?

Typiquement, je ne prendrais pas plus de 20 grammes de matière première -entre 10 et 20 grammes, c'est l'idéal- dans 50 mL d'alcool, car si vous n'aimez pas, vous n'aurez pas gaspillé beaucoup de matière, tout en ayant tenu compte des pertes d'une partie de la teinture au cours du process de filtrage.

Une petite recette ?

J'ai pesé 40 grammes de maté et additionné 125 mL d'alcool mais le thé a fini par absorber tout l'alcool donc j'ai doublé l'alcool en allant jusqu'à 250 mL pour obtenir une teinture superbement douce à 16% après 6 semaines.

Les teintures de maté et de riz basmati de Maxine

Photo : les teintures de maté et de riz Basmati de Maxine

Comment vous suivre sur internet ?

Vous pouvez me retrouver sur Her Two Scents www.hertwoscents.com

Les photographies de cet article proviennent du site www.hertwoscents.com avec l’aimable autorisation de Maxine que nous remercions.


dimanche 31 janvier 2016

Interview of Maxine Hyndman, blogger passionate for tinctures and perfumes

Please, could you introduce yourself ?

­­­My name is Maxine Hyndman and one of the many things I have decided to learn is how to make perfumes - not something that smells like aromatherapy but a real perfume and so I signed up for the online Perfumery Art School's two year online course.

Portrait de Maxine Hyndman

Maxine

What led you to plant tinctures, and to tincturing by yourself ?

Hmmm, I have to think about that one... well I would say that in the beginning I was obsessed to just begin smelling things and since I couldn't afford to purchase everything I set my sights on I had to wait and patiently gather them a bit at a time so while waiting for some shipments to arrive or the money to manifest I decided to use what I had around me and because I have the good fortune of living in the Alps there's a lot of raw materials to start experimenting with!

Do you remember the first tincture you have realized ?

I sure do, it was a piece of resin my husband had been keeping in the car that he would use as a chewing gum every once a while. One day while we were driving I saw him do it and got the mad idea to use that to start tincturing and since neither one of us knew the origins of the resin that tincture is now called "Resin Unknown".

Where did you find the information/training to guide you ?

Initially it was just my curiosity and desire to start smelling and learning that really guided me, but having the school as support was helpful in giving me the courage to continue.

What  information source  (book, website, blog, training) would  you  recommend for someone aspiring to enlarge his/her “tinctures” culture ?

The perfume portal Basenotes was and remains immensely useful and there I found someone in the perfume making forum that just focuses on tinctures and her wealth of knowledge and experience is large. I also found a couple recipes I really like on the Hermitage website, I'm not sure if it's still up there but he had posted a wonderful recipe for a Vanilla tincture that is out of this world wonderful! I changed it a bit to suit my own tastes. Another blog that has a lot of information is http://tambela.com/blog/.

What kind of tinctures do you realize most often and with which purpose ?

I haven't been making perfumes for so long to have made one specific one many times so I have many different types because I like to try lots of different things.

Olfactively, which one is your favorite tincture ?

I absolutely love my white Ambergris and my Larch resin tinctures but the best one is my Lapsang Souchong tea tincture.

Maxine et sa teinture de thé Lapsang Souchong

Photograph : the Lapsang Souchong tea tincture of Maxine

Could you give us your recipe ?

This is a really simple one: 50gr of Lapsang Souchong tea into 100gr of pure 96° grain alcohol. I miwed the tincture on August 26 and filtered it out on December 18th 2013 and the smell is simply gorgeous!

Resins, food, plants more or less dry, more ore less concentrated alcohol, macerating time, replacement, filtering, conservation, and so on… Not that simple… What would you advise to a beginner to avoid spoiling raw material?

First of all recognize that spoiling precious raw materials is a part of this learning process, it cannot be avoided if we are to learn. Yes, this is an expensive craft/hobby I have to be honest. But one can minimize the errors with proper research, some basic, sound education wherever you can get it, and a process (which I learned from the school) that is your own including the proper proportions every time so that you're not producing things as a hit and a miss ans the right tools like a good scale, one that measures in 0.01 or if you can afford it 0.001. Then commit yourself from the beginning to weigh EVERYTHING ALWAYS.

Les petits cailloux d'ambre gris de MaxineLa teinture d'ambre gris de Maxine

 

 

 

 

 

 

Photographs : white ambergris of Maxine, before and after tincturing

In which types of preparation do you use your tinctures ? And in which proportions ?

I typically wouldn't do more than 20gr of raw materials, between 10gr - 20gr is ideal in 50ml of alcohol because then if you don't like it you won't end up with a lot of wasted material and calculate that you will lose some of the tincture in the filtering process.

A little recipe ?

I weighed out 40gr of Mate tea and added 125ml of alcohol but the tea ended up soaking up all the alcohol so I doubled the alcohol to 250ml and ended up with a wonderfully, smooth 16% tincture after 6 weeks.

Les teintures de maté et de riz basmati de Maxine

Photographs : Mate tea and basmati rice tinctures of Maxine

How can we follow you on the web ?

You can check me out at Her Two Scents http://www.hertwoscents.com.

The photographs from this article come from http://www.hertwoscents.com with the courtesy of Maxine, thank you very much Maxine !

 


mercredi 27 janvier 2016

2016 commence, gardons éveillé l'enfant curieux et explorateur qui est en nous !

"Les Parfumeurs Amateurs" m'offrent une chance de partager ce qui embellit ma vie, en proposant au public ces moments d'écoute des senteurs et d'expérimentation que sont les escapades olfactives et les ateliers. Les années 2014 et 2015 m'ont permis d'aller à votre rencontre, avec ma palette de matières naturelles, mes "précieuses" aux notes parfois déroutantes d'authenticité. Cette aventure humaine est si exaltante que j'en redemande, j'ai encore tellement de projets, d'idées et d'envies !

Pour 2016, je souhaite rassembler sur ce blog des informations concernant les teintures, je vais contacter plusieurs blogueurs/blogueuses qui se sont intéressés à ce sujet, et se sont forcément frottés aux questions que je me pose aussi.

Une teinture ne fait pas un parfum, mais qui n'a pas essayé de tremper directement quelques grammes de je ne sais quoi (fleurs, résines, bois...) dans quelques millilitres d'eau, d'huile, alcool...  pendant x heures, jours, mois... pour voir ce que ça donne ? Et c'est en pratiquant que l'on commence à s'interroger sérieusement et qu'on réalise la complexité du processus d'extraction mis en oeuvre. Guidée par ma volonté de gâcher le moins de matière première possible, je suis en perpétuelle recherche d'informations (si rares) et de partages d'expériences, c'est pourquoi j'aimerais mettre en avant, grâce à une série d'interviews, ces personnes dont je trouve la contribution remarquable.

Suis-je seule à avoir ce ressenti ? Essayer de faire une teinture ne se résume pas, pour moi, à approcher les conditions idéales pour qu'un extrait de plante (ou d'autre chose qu'un végétal d'ailleurs) exhale l'odeur la plus ressemblante, originale, merveilleuse... C'est un peu comme si un lien se créait entre la plante et moi, et elle ne choisit pas toujours de se révéler docilement ! Mes cobayes me résistent, certains savent se montrer taciturnes, récalcitrants, olfactivement insolents voire odieux, mais d'autres parviennent à me surprendre, et enchantent mes petites narines. A moi de m'adapter, de tâtonner pour leur donner l'envie de se  livrer. Sans forcément en faire grand-chose de plus après, je sens mes petits trésors, je filtre ou je laisse macérer, je compte les heures, les jours, j'y reviens. Dans ma tête, la voix de la raison me dit qu'essayer d'apprivoiser les huiles essentielles et les absolues en vue de les accorder en un parfum est déjà une tâche bien suffisante, et qu'il serait plus sage de laisser ce champ expérimental à d'autres. Sauf que je ne m'y résous pas.

Au contraire, je souhaite explorer cette voie plus encore, quitte à squatter un petit peu le blog des Parfumeurs Amateurs ! Si vous souhaitez rendre accessible une documentation, ou une série d'expériences en lien avec les teintures de parfumerie, je vous propose de me contacter directement via le formulaire de contact : https://www.parfumeurs-amateurs.com/contact

Très bientôt, vous pourrez lire le premier témoignage, celui de Maxine, passionnée  par les parfums et les teintures.

Le parchemin des matières premières odorantes

Par ordre d'apparition  sur le parchemin : fève de Tonka, bois de Palo Santo, propolis de frêne, résine de Copal, gousse de vanille, rooïbls, racine d'iris en poudre, fève de cacao.


mardi 8 septembre 2015

L'éclosion des projets des Parfumeurs Amateurs : bulletin numéro 3

Fleurs de magnolia

Septembre, rentrée des classes, reprise du train train quotidien.

Les activités des Parfumeurs Amateurs inscrites au planning 2015-2016 se situeront au Centre Culturel Artesya, 49 rue de Marseille, Lyon 7ème. Le Centre Artesya est une association -loi 1901- qui héberge des artistes indépendants, des entrepreneurs individuels ou auto-entrepreneurs, des associations... sur le thème des arts et du bien-être. Le Centre Artesya sera présent au forum des associations, le dimanche 13 septembre  2015 entre 10h00 et 18h00 sur la place Jean Macé, où je vous invite à venir faire connaissance avec les occupants réguliers du Centre, dont moi maintenant.

Les occupants réguliers du Centre Artesya sont :

Les Voies d'Imayane : http://imayane-dansesorientales.fr/

Samra Danse Orientale : http://samradanseorientale.fr/

Emilie Augay MTC, Qi Gong, méditation : http://emilieaugay.fr/

Fanny Quinet, yoga : http://artesya.fr/cours-de-yoga/

Cap'Ophea, Emmanuelle Bouchet coach de vie : http://coaching-vie-lyon.fr/

Julien Desbordes, professeur de guitare et de taï chi : http://guitarconnection.fr/

François Tramoy, professeur de chant : http://artesya.fr/chant-flamenco-avec-francoic-tramoy/

Annabelle massages : http://artesya.fr/massage-thai-lyon/

Jasmyne massages : http://artesya.fr/massage-ayurvedique-lyon/

 

Cette année, les ateliers des Parfumeurs Amateurs vous proposent :

- des ateliers collectifs d'une demi-journée où chacun peut s'inscrire individuellement et des ateliers collectifs de type évènementiel, sur mesure en fonction de votre groupe (famille, amis...). Peuvent s'inscrire les personnes majeures ou de plus de 15 ans accompagnées d'un adulte responsable (payant, un code de remise est à demander au préalable via le formulaire de contact). Planning : https://www.parfumeurs-amateurs.com/post/l-eclosion-des-projets-des-parfumeurs-amateurs-%3A-bulletin-numero-2

- des ateliers individuels et ou en duo. Peuvent s'inscrire les personnes majeures pour les ateliers individuels, ou âgées de plus de 14 ans accompagnées d'un adulte responsable dans le cadre d'un atelier en duo. Dans ce cas, chaque participant paie plein tarif.

- un atelier à l'année (un dimanche par mois) pour les plus passionnés et un groupe "perfectionnement" verra le jour en octobre 2015 afin de permettre aux participants ayant terminé la première année de continuer à pratiquer, une demi-journée par mois, sur des thèmes précis.

Certaines séances des ateliers à l'année seront ouvertes à des participants extérieurs aux ateliers à l'année.

En première année, il s'agit de l'atelier "apprendre à manipuler les matières premières pour créer ses parfums faits-maison : exercices pratiques" : dimanche 13 décembre 2015.

En deuxième année, il s'agit de l'atelier "confection de petits carrés d'ambre (parfums d'intérieur)" : dimanche 6 décembre 2015 après-midi.

Seront également ouvertes aux participants extérieurs, avec pour seul pré-requis le fait d'avoir déjà été inscrit à un atelier collectif des Parfumeurs Amateurs, les séances suivantes :

- Un outil de stimulation de la créativité (avec un intervenant extérieur) : dimanche 13 mars 2016 après-midi.

- Le parfum inachevé (avec la participation d'un parfumeur) : dimanche 10 avril après-midi.

Si vous êtes déjà venu(e) et qu'un autre thème ponctuel du groupe perfectionnement vous attire, n'hésitez pas à reprendre contact directement, nous examinerons la possibilité de vous accueillir.

 

Enfin, si votre rentrée est morose et que vous rêvez d'une échappée olfactive riche en couleurs et en chaleur, ce lien vous intéressera peut-être :

http://www.nicolasdebarry.com/#!master-classes2/cvkd

 

A très bientôt !

 

 

 

 


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



samedi 30 mai 2015

L'éclosion des projets des Parfumeurs Amateurs : bulletin numéro 2

Les contenus des ateliers collectifs de création de parfums naturels à l'année (1ère année et perfectionnement) sont dorénavant en ligne.

Fleurs de magnolia

Il est également possible de se positionner sur les ateliers collectifs de création de parfums naturels d'une demi-journée pour la programmation 2015-2016.

Voici le calendrier :

  • Samedi 19 septembre 2015, atelier de création d'un parfum naturel  de type  floral
  • Dimanche 20 septembre 2015, atelier de création d'un parfum naturel aux senteurs ambrées
  • Samedi 10 octobre 2015, atelier de création d'un parfum naturel aux senteurs boisées
  • Dimanche 11 octobre 2015, atelier de création d'un parfum naturel de type Cologne
  • Samedi 14 novembre 2015, atelier de création d'un parfum naturel sur une base chyprée
  • Samedi 5 décembre 2015, atelier de création d'un parfum naturel sur le thème oriental
  • Samedi 9 janvier 2016, atelier de création d'un parfum naturel aux senteurs boisées
  • Samedi 6 février 2016, atelier de création d'un parfum naturel aux senteurs ambrées
  • Dimanche 7 février 2016, atelier de création d'un parfum naturel sur une base fougère
  • Samedi 5 mars 2016, atelier de création d'un parfum naturel de type floral
  • Dimanche 6 mars 2016, atelier de création d'un parfum naturel sur une base chyprée
  • Samedi 2 avril 2016, atelier de création d'un parfum naturel de type soliflore, autour d'une matière première
  • Dimanche 3 avril 2016, atelier de création d'un parfum naturel sur le thème oriental
  • Samedi 21 mai 2016, atelier de création d'un parfum naturel aux senteurs ambrées
  • Samedi 11 juin 2016, atelier de création d'un parfum naturel de type floral
  • Dimanche 12 juin 2016, atelier de création d'un parfum naturel de type soliflore, autour d'une matière première
  • Samedi 2 juillet 2016, atelier de création d'un parfum naturel aux senteurs boisées.

Ces ateliers se déroulent l'après-midi, au centre ARTESYA (49 rue de Marseille, Lyon 7ème).

Et pour celles et ceux qui aimeraient commencer avant, il reste des places le dimanche 14 juin après-midi (soliflore) et le samedi 4 juillet après-midi (boisé).


Atelier de création d'un parfum naturel de type boisé Atelier de création d'un parfum naturel de type boisé
69.00 €



samedi 18 avril 2015

L'éclosion des projets des Parfumeurs Amateurs : bulletin numéro 1

Atelier collectif de création de parfums naturels en tant que loisir à l'année.

Pour les passionnés.

Fleurs de magnolia

Avant de présenter en détail la session 2015-2016 dans la page web consacrée à l'atelier de création de parfums naturels en tant que loisir à l'année, voici les grandes lignes de ce qui sera mis en oeuvre l'année prochaine :

- L'atelier collectif de création de parfums naturels à l'année, consistant à venir s'initier à la parfumerie naturelle dans le cadre d'un loisir, un dimanche par mois à Lyon, est renouvelé : les dates seront bientôt disponibles et les inscriptions démarreront courant mai.

- Il est donné une suite à cet atelier collectif à l'année, une "seconde année", seconde, plutôt que "deuxième année", car l'objectif n'est pas d'aller vers une troisème année, puis une quatrième... L'idée est de permettre aux personnes qui ne sont plus complètement novices de se retrouver autour de thèmes spécifiques qui leur permettront de continuer à développer leur culture olfactive et de réaliser leurs propres compositions, car, comme pour la première année, théorie, olfaction et pratique seront au programme. Un programme se déroulant une demi-journée par mois, pendant l'année scolaire, soit au total 10 X 4 heures. Pourront donc s'inscrire à ce groupe de perfectionnement ceux et celles qui ont suivi la première année, ceux qui auront suivi la (les) seconde(s) année(s) et qui voudront revenir sur des thématiques nouvelles.

- Pourront également postuler à la seconde année de cet atelier collectif de création de parfums naturels en tant que hobby, les personnes ayant suivi d'autres cursus : autres stages et ateliers de création de parfums, pratique de l'aromathérapie, cosmétiques faits-maison... Pour ce faire, un lien vers un document de demande d'équivalence va être activé courant mai 2015 dans la page web consacrée à l'atelier de création de parfums naturels en tant que loisir à l'année. Après que vous vous nous ayez retourné ce document rempli, nous vous proposerons un entrevue qui nous permettra d'évaluer si vous pouvez être admis directement en session de perfectionnement ou pas, et si oui, à quelles conditions de "rattrapage", afin d'avoir un bagage commun avec les personnes qui auront déjà suivi l'atelier à l'année auprès des Parfumeurs Amateurs.

Nous actualiserons très bientôt la page web concernant l'atelier à l'année et vous tiendrons informés au fur et à mesure de l'avancée de ce projet, qui mobilise Les Parfumeurs Amateurs depuis la création de cette entreprise.


dimanche 19 octobre 2014

Inauguration de l'atelier de création de parfums naturels à l'année : c'était le 12 octobre 2014

Voilà. En nombre restreint étaient les volontaires pour me suivre dans cette aventure un peu folle, ce dimanche pluvieux d'octobre, mais pourvus d'une motivation sans faille.

Beaucoup de thé dans les mugs, et beaucoup de curiosité des participants sur le premier thème, consacré à une présentation des matières premières de base et à quelques "outils" pour mieux les appréhender.

LPA_140614_PICT39_vignette.jpg

Vous souhaitez vous joindre à nous ? Il reste des places, je vous redonne le planning des rattrapages :

  • Pour participer à la séance du dimanche 16 novembre 2014 : rattrapage possible de la première journée jusqu'au vendredi 14 novembre 2014, en séance individuelle à Sainte Blandine
  • Pour participer à la séance du dimanche 7 décembre 2014 : la séance du 7 décembre 2014 étant très indépendante des deux premières séances, rattrapage possible des deux premières journées jusqu'au vendredi 9 janvier 2015, en séance individuelle à Sainte Blandine
  • Pour participer à la séance du dimanche 11 janvier 2015 : rattrapage possible des trois premières journées jusqu'au vendredi 9 janvier 2015, en séance individuelle à Sainte Blandine.

Les inscriptions 2014-2015 seront closes à partir du 6 janvier 2015, pour ceux et celles qui n'auront pas pu suivre le premier trimestre.

J'en profite pour faire le point sur quelques questions qui m'ont été posées à propos de cet atelier à l'année :

- Est-ce que je fabrique des huiles essentielles, est-ce que je vends des huiles essentielles ou du matériel pour faire ses parfums naturels soi-même ?

Aucunement. Je ne cache pas que j'aime les flacons de parfum vintage, les pendentifs porte-parfum... ce ne sont pas vraiment ceux vers lesquels les amateurs de parfum fait-maison s'orientent habituellement !

Je peux revendre quelques pipettes graduées, vaporisateurs de 15 mL, et touches à sentir, réservés exclusivement aux inscrits à l'atelier à l'année ou aux participants à la journée spéciale sur la manipulation des matières premières dans le cadre des parfums  naturels faits soi-même. Ventes très limitées donc.

- Avant de m'engager sur une activité de loisirs comme celle-ci, j'aimerais être sûr(e) que ça va me plaire.

Votre démarche est pertinente.

Je peux vous suggérer de participer à un atelier collectif d'une demi-journée à Lyon ou à un atelier individuel à Sainte Blandine, vous permettant de vous "frotter" à cette activité de loisirs et de poser vos questions.

Il y a quelques demi-journées qui sont mutualisées avec le groupe de l'atelier collectif à l'année : dimanche 7 décembre 2014 (manipulation des matières premières brutes), dimanche 8 février 2015 (Fougère), dimanche 15 mars 2015 (chypré), dimanche 12 avril 2015 (oriental).

Je vous conseille de prendre le temps de faire vos choix, d'oser poser vos questions par email ou au téléphone. Si ce n'est pas pour la saison 2014-2015, ce sera pour la prochaine...

https://www.parfumeurs-amateurs.com/pages/Atelier-collectif-de-creation-de-parfums-naturels-loisir-a-l-annee


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



jeudi 14 août 2014

Une rentrée 2014-2015 pleine de nouveautés chez les Parfumeurs Amateurs

Ce billet de blog est la version actualisée du billet posté le 29 juin dernier. Les rectifications portent sur le week end des 13 et 14 septembre 2014.

 

Pour leur premier anniversaire, les Parfumeurs Amateurs annoncent quelques nouveautés :

- un stage de deux jours destiné aux professionnels et futurs professionnels (e-commerces, boutiques spécialisées, praticiens de la beauté et du bien-être...) et visant à mieux connaître l'univers de la parfumerie naturelle actuelle. Formation individuelle, en face à face.

Young woman buying perfume in a shop or store, testing the fragrance with a paper tester

Copyright photo : Fotolia, Kzenon

- l'ouverture, le 12 octobre 2014, d'un atelier collectif de création de parfums naturels à l'année à Lyon, permettant aux parfumeurs du dimanche de partager ensemble leur passion un jour par mois. Le contenu de cet atelier à l'année a déjà été présenté par une série d'articles sur ce blog. La somme de ces articles a été condensée en une unique page web consultable en cliquant ici : https://www.parfumeurs-amateurs.com/pages/Atelier-collectif-de-creation-de-parfums-naturels-loisir-a-l-annee

Parfumflakon in Rosa

Copyright photo : Fotolia, deepvalley

 

- un planning des ateliers en demi-journée à Lyon qui englobe toute l'année scolaire 2014/2015, qui intègre un accord de plus, l'accord Fougère, et vous offre une meilleure visibilité pour vous organiser ou offrir des bons cadeau. Le voici :

 

  • Samedi 13 septembre 2014 après-midi, atelier de création d'un parfum naturel de type ambré
  • Dimanche 14 septembre 2014 après-midi, atelier de création d'un parfum naturel de type boisé
  • Samedi 11 octobre 2014 après-midi, atelier de création d'un parfum naturel sur le thème floral
  • Dimanche 12 octobre 2014, atelier de création d'un parfum naturel de type Cologne
  • Samedi 15 novembre 2014, atelier de création d'un parfum naturel selon un accord chypré
  • Samedi 13 décembre 2014, atelier de création d'un parfum naturel de type oriental
  • Samedi 10 janvier 2015, atelier de création d'un parfum naturel de type boisé
  • Samedi 7 février 2015, atelier de création d'un parfum naturel de type ambré
  • Dimanche 8 février 2015, atelier de création d'un parfum naturel selon un accord Fougère
  • Samedi 14 mars 2015, atelier de création d'un parfum naturel sur le thème floral
  • Dimanche 15 mars 2015, atelier de création d'un parfum naturel selon un accord chypré
  • Samedi 11 avril 2015, atelier de création d'un parfum naturel de type Cologne
  • Dimanche 12 avril 2015, atelier de création d'un parfum naturel de type oriental
  • Samedi 23 mai 2015, atelier de création d'un parfum naturel de type ambré
  • Samedi 13 juin 2015, atelier de création d'un parfum naturel sur le thème floral
  • Samedi 4 juillet 2015, atelier de création d'un parfum naturel de type boisé

 

Par retour d'expérience, et pour que les personnes qui s'inscrivent sachent à quoi s'en tenir, la durée officielle des ateliers collectifs d'une demi-journée à Lyon passera de 3h30 à 4h00.

Et quelques surprises encore en perspective...

 


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



lundi 12 mai 2014

Ouverture d'un atelier collectif de création de parfums naturels dans le cadre d'un loisir à l'année à Lyon (Part VII)

Cet atelier à l'année envisagera la création de parfums naturels comme un loisir créatif.

Il s'adressera aux néophytes autant qu'à ceux qui ont déjà expérimenté le parfum "fait-maison", et permettra de partager cette passion à plusieurs.

Il se déroulera pendant une année scolaire, un dimanche par mois, au total 10 journées, soit 70 heures, d'octobre 2014 à juillet 2015.

Chaque séance procurera les connaissances de base nécessaires, fournira aux participants sujets à échanges dans une atmosphère détendue, et se clôturera par un exercice pratique. Pour les plus motivés, des activités facultatives seront prévues pour s'entraîner chez soi et patienter entre les séances.

Parfumflakon in Rosa

Copyright photo : Fotolia, deepvalley

En quoi consiste un atelier à l’année :

Quel temps faut-il consacrer à la pratique en dehors du moment des ateliers ?

Entre deux séances, il est donné des exercices facultatifs, bien qu'il soit conseillé de les faire. Ils ont été conçus pour ne pas surcharger les personnes qui ont déjà des contraintes. Pouvoir consacrer une heure par semaine, parfois divisée en quelques minutes par jour, est un "plus" évident pour progresser.

Ceci dit, personne ne reprochera quoi que ce soit à un participant qui n'a pas fait un exercice. Il bénéficiera, comme l'ensemble du groupe, des retours d'expérience de ceux qui ont fait l'exercice.

Que se passe-t-il si on n'a pas pu commencer à la rentrée d'automne ?

Il est encore possible d'intégrer le groupe en novembre 2014, décembre 2014 ou janvier 2015 en rattrapant les 1, 2 ou 3 premières journées dans le cadre de séances individuelles à Sainte Blandine. Quel que soit le mode de rattrapage, le tarif collectif est maintenu.

Que se passe-t-il si on veut quitter en cours d'année ?

Chaque trimestre entamé est du. Considérant cette règle, on quitte l'atelier quand on veut.

Y aura-t-il une suite ?

Oui, en 2015-2016 et, nous l'espérons, les années qui suivent pour que les personnes intéressées puissent continuer à prendre du plaisir en créant leurs parfums naturels.


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



dimanche 4 mai 2014

Ouverture d'un atelier collectif de création de parfums naturels dans le cadre d'un loisir à l'année à Lyon (Part VI)

Cet atelier à l'année envisagera la création de parfums naturels comme un loisir créatif.

Il s'adressera aux néophytes autant qu'à ceux qui ont déjà expérimenté le parfum "fait-maison", et permettra de partager cette passion à plusieurs.

Il se déroulera pendant une année scolaire, un dimanche par mois, au total 10 journées, soit 70 heures, d'octobre 2014 à juillet 2015.

Chaque séance procurera les connaissances de base nécessaires, fournira aux participants sujets à échanges dans une atmosphère détendue, et se clôturera par un exercice pratique. Pour les plus motivés, des activités facultatives seront prévues pour s'entraîner chez soi et patienter entre les séances.

mountain landscape

Copyright photo : Fotolia, Léonid Tit

Un loisir comme faire du dessin, de la sculpture, de la musique :

Peut-on exercer le métier de parfumeur après avoir suivi l'atelier à l'année ?

Non, ce n'est pas après 10 jours d'atelier, même avec de l'entraînement entre ces dix jours, que l'on se décrète parfumeur professionnel ! De plus, cet atelier à l'année se veut dénué de ce type d'enjeux.

Peut-être qu'un lycéen/étudiant peut utiliser l'atelier à l'année pour tester son intérêt vers cette filière ? Nous acceptons les étudiants majeurs et les jeunes de plus de 15 ans accompagnés par un adulte (payant).

Pour ces jeunes, ainsi que pour des personnes dont les parfums naturels pourraient intégrer la démarche professionnelle, il est aussi possible d'opter pour des sessions plus courtes, des séances plus personnalisées ou certaines formations destinées aux professionnels, en ligne sur www.parfumeurs-amateurs.com.

Comment s'évalue notre progression ?

Cet atelier ne donne pas lieu à examen final, l'état d'esprit est délibérément orienté loisirs.

Décrire les matières premières senties, les mémoriser, appréhender leur évolution dans le temps est un passage obligé, assez long et facilement évaluable.

Des exercices d'application sont prévus tout au long de l'année et vous donnent des indications sur vos points forts et vos points à améliorer. Vous êtes guidés et chaque membre du groupe bénéficie de la perception des autres participants.

Peut-on faire valider des cursus effectués avant ?

En 2014-2015 démarrera la première année. Il est prévu une suite en 2015-2016 pour les personnes inscrites l'année précédente et désireuses d'aller plus loin. Pourront y être accueillies d'autres personnes en mesure de justifier des stages ou une pratique avérée.

Au cours de la première année, certains modules pourront être ouverts à des participants externes au groupe, cela peut permettre à des personnes passionnées de prendre un premier contact avec les Parfumeurs Amateurs et le groupe à l'année.

Parfumflakon in Rosa

Copyright photo : Fotolia, deepvalley


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



mercredi 23 avril 2014

Ouverture d'un atelier collectif de création de parfums naturels dans le cadre d'un loisir à l'année à Lyon Part V

Cet atelier à l'année envisagera la création de parfums naturels comme un loisir créatif.

Il s'adressera aux néophytes autant qu'à ceux qui ont déjà expérimenté le parfum "fait-maison", et permettra de partager cette passion à plusieurs.

Il se déroulera pendant une année scolaire, un dimanche par mois, au total 10 journées, soit 70 heures, d'octobre 2014 à juillet 2015.

Chaque séance procurera les connaissances de base nécessaires, fournira aux participants sujets à échanges dans une atmosphère détendue, et se clôturera par un exercice pratique. Pour les plus motivés, des activités facultatives seront prévues pour s'entraîner chez soi et patienter entre les séances.

Fotolia_56573896_M_redimensionnee.jpg

Copyright photo : Fotolia, Patryssia

Quelques questions qui reviennent souvent sur les parfums naturels :

Est-ce que les matières premières naturelles fournissent une palette assez large pour créer de beaux parfums ?

Clairement OUI. Déjà, la palette olfactive des huiles essentielles dépasse largement les senteurs typiques de l'aromathérapie. Les absolues, extraits au CO2 supercritique, hydrolats, isolats, teintures viennent l'enrichir encore. Les procédés d'extraction se diversifient et offrent de nouvelles nuances. L'univers des matières premières naturelles est en expansion !!!

Est-ce que les parfums naturels auront une bonne tenue ?

La tenue d'un parfum dépend de la volatilité des molécules qui le composent. On classe les notes en notes de tête (les plus volatiles et donc les plus éphémères), notes de coeur (volatilité intermédiaire) et notes de fond (les moins volatiles, qui tiennent du matin au soir, et même plus longtemps). Il y a, parmi les matières premières naturelles, de quoi fournir une grande variété de notes de coeur et de fond.

Est-ce que les parfums naturels peuvent ressembler aux parfums qui sont commercialisés de nos jours ?

Pas toujours. Les parfums modernes utilisent des matières premières synthétiques qui constituent une palette dix fois plus importante, donc certaines nuances seront moins facilement obtensibles. Les matières premières naturelles étant souvent plus onéreuses, on peut aussi dire que l'inverse est vrai et que les parfums synthétiques actuels ne ressemblent pas aux parfums naturels !

De plus, créer avec des naturels est une tâche souvent plus ardue, du fait de la richesse et de la complexité moléculaire des matières premières.

Faire son propre parfum naturel, ce n'est que mélanger des huiles essentielles dans de l'alcool ou de l'huile, alors à quoi les ateliers servent-ils ?

Participer à un atelier de création de parfums naturels à l'année permet :

  • d'éduquer son nez au sein d'un groupe et de progresser
  • d'être informé des précautions d'usage liées à l'emploi des matières premières naturelles et des divers supports
  • d'étendre sa culture parfum
  • d'apprendre à créer ses propres parfums naturels dans un environnement tranquille, convivial et bienveillant
  • de prendre du plaisir lors des activités proposées !

Parfumflakon in Rosa

Copyright photo : Fotolia, deepvalley


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



lundi 14 avril 2014

Ouverture d'un atelier collectif de création de parfums naturels dans le cadre d'un loisir à l'année à Lyon Part IV

Cet atelier à l'année envisagera la création de parfums naturels comme un loisir créatif.

Il s'adressera aux néophytes autant qu'à ceux qui ont déjà expérimenté le parfum "fait-maison", et permettra de partager cette passion à plusieurs.

Il se déroulera pendant une année scolaire, un dimanche par mois, au total 10 journées, soit 70 heures, d'octobre 2014 à juillet 2015.

Chaque séance procurera les connaissances de base nécessaires, fournira aux participants sujets à échanges dans une atmosphère détendue, et se clôturera par un exercice pratique. Pour les plus motivés, des activités facultatives seront prévues pour s'entraîner chez soi et patienter entre les séances.

Young woman buying perfume in a shop or store, testing the fragrance with a paper tester

Copyright photo : fotolia, Kzenon

Fabriquer ses propres parfums :

Oui mais moi je je suis pas un nez !

Sans être éduqué, notre nez ne sait pas identifier correctement plus d'une vingtaine d'odeurs, senties hors contexte. Mais est-ce vraiment de notre nez que l'on parle, ou de notre capacité à mémoriser des données olfactives ?

Vous êtes capables de sentir, de décrire ce que vous sentez avec des mots, de ressentir des émotions et votre mémoire est encore opérationnelle... alors vous avez tout ce qu'il faut pour progresser dans la connaissance des matières premières de parfumerie naturelle.

Si on n'a pas cultivé son nez pendant son enfance, c'est fichu ?

Certaines personnes ont grandi au milieu des plantes médicinales ou à parfum, ou même des arômes. D'autres cont connu des expériences olfactives qui sont restées gravées dans leur mémoire. Elles sont rares.

Heureusement pour nous, notre nez se cultive à toute étape de la vie, même à la maison de retraite !

Quels types de parfums fabrique-t-on ?

Nous utiliserons exclusivement des matières premières naturelles et nous élargirons ponctuellement l'approche à d'autres ingrédients : teintures, hydrolats, isolats...

Nous pourrons aller vers les parfums solides ou huileux, avec une incursion vers les parfums d'intérieur (bougies, pots pourris...)

Parfumflakon in Rosa

Copyright photo : Fotolia, deepvalley

 


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



jeudi 10 avril 2014

Ouverture d'un atelier collectif de création de parfums naturels dans le cadre d'un loisir à l'année à Lyon Part III

Cet atelier à l'année envisagera la création de parfums naturels comme un loisir créatif.

Il s'adressera aux néophytes autant qu'à ceux qui ont déjà expérimenté le parfum "fait-maison", et permettra de partager cette passion à plusieurs.

Il se déroulera pendant une année scolaire, un dimanche par mois, au total 10 journées, soit 70 heures, d'octobre 2014 à juillet 2015.

Chaque séance procurera les connaissances de base nécessaires, fournira aux participants sujets à échanges dans une atmosphère détendue, et se clôturera par un exercice pratique. Pour les plus motivés, des activités facultatives seront prévues pour s'entraîner chez soi et patienter entre les séances.

Fresh flowers, pestle, flask and essential oil

Copyright photo : Fotolia, Martina Osmy

Ce que nous entendons par "création" :

Y a-t-il une méthode pour créer ses propres parfums ?

Il existe des ouvrages, des articles qui donnent des approches, des astuces, des recettes, mais rien qui se substitue à l'expérimentation par soi-même et à l'éducation du nez.

Un parallèle peut être fait avec la pratique du chant, d'un instrument de musique, de la peinture, de la sculpture... ou même d'un sport.

Avant de créer, il faut se familiariser avec les matières premières. Les matières premières naturelles sont complexes à appréhender en raison de la quantité de molécules qui contribuent à leur senteur. Sentir chaque matière première, la reconnaître, suivre son évolution dans la durée font partie des activités de base. Maîtriser un nombre limité de matières, ne pas se disperser.

Ensuite, on commence à accorder deux, trois, quatre matières premières et à sentir ce qu'il se passe, et comment évolue le mélange dans la durée. Il existe des accords qui ont marqué l'histoire des parfums et que l'on s'entraîne à faire varier.

Est-ce que n'importe qui peut réussir à créer ses propres parfums naturels ?

Certains auront plus de facilités que d'autres pour créer.

Certaines personnalités associent la créativité à une prise de risques conséquente. D'autres préfèreront s'appuyer sur des schémas existants. Pour ces derniers, il existe des astuces pour développer sa créativité et elles peuvent les aider. Pour les premiers, des retours fréquents au travail des accords s'avéreront nécessaires.

Vous ne serez pas seuls !

Parfumflakon in Rosa

Copyright photo : Fotolia, deepvalley


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



lundi 31 mars 2014

Ouverture d'un atelier collectif de création de parfums naturels dans le cadre d'un loisir à l'année à Lyon (Part II)

Cet atelier à l'année envisagera la création de parfums naturels comme un loisir créatif.

Il s'adressera aux néophytes autant qu'à ceux qui ont déjà expérimenté le parfum "fait-maison", et permettra de partager cette passion à plusieurs.

Il se déroulera pendant une année scolaire, un dimanche par mois, au total 10 journées, soit 70 heures, d'octobre 2014 à juillet 2015.

Chaque séance procurera les connaissances de base nécessaires, fournira aux participants sujets à échanges dans une atmosphère détendue, et se clôturera par un exercice pratique. Pour les plus motivés, des activités facultatives seront prévues pour s'entraîner chez soi et patienter entre les séances.

Images_Atelier_Parfum_Ste_Blandine.jpg

Pourquoi  "collectif" ?

Quel est l'avantage d'être en groupe ?

Pour cerner l'odeur d'une huile essentielle ou d'une absolue, se mettre à plusieurs nez est un atout appréciable, car la perception des autres peut enrichir la nôtre. De même, les évocations de chacun permettent un partage qui va au-delà de la simple description et qui facilitera le travail de mémorisation.

Le groupe permet de bénéficier également du "recul" olfactif des autres participants par rapport à nos essais créatifs.

Les échanges avec les autres participants enrichissent la culture du groupe et chacun profite des découvertes (olfactives, intellectuelles, créatives...) des autres pour progresser.

Etre intégré à un groupe convivial entretient la motivation et évite de décrocher.

Aurons-nous tous les mêmes attentes, le même niveau ?

Le niveau s'homogénéise rapidement entre ceux qui débutent complètement et ceux qui ont déjà un peu pratiqué par eux-mêmes.

Des exercices supplémentaires entre les séances mensuelles sont prévus pour ceux qui veulent aller plus loin. Ils sont facultatifs, car nous sommes dans le cadre d'une activité de loisir !

Parfumflakon in Rosa

Copyright photo : Fotolia, deepvalley


Atelier de création de parfums naturels à l'année Atelier de création de parfums naturels à l'année
A partir de 220.80 €



- page 1 de 2